mercredi 24 mai 2017

Le parc, lieu d'apprentissage de la vie?

Me revoilà pour un article humeur.
Besoin d'écrire ce soir...

Mardi il s'est passé quelque chose qui m'a beaucoup touchée et que j'ai besoin d'évacuer par l'écriture
.
Avec Lucas nous avons été au parc. Je sais qu'il adore jouer avec d'autres enfants et j'avais envie de lui faire plaisir. Malheureusement tout ne s'est pas passé comme imaginé. Il y avait beaucoup de monde, et finalement beaucoup d'enfants qui se connaissaient. Mon Lucas comme toujours, pas timide pour deux sous, a foncé pour jouer avec eux, mais il s'est fait rejeté à chaque fois. Ça me faisait mal au coeur, mais c'est malheureusement la vie, lui ne semblait pas y tenir une grande importance et continuait à courir pour essayer de jouer avec eux.

A un moment il a vu un enfant de son âge qui jouait dans le sable, il y a été. L'autre enfant ne voulait pas jouer avec lui, ni lui prêter ses jouets, mais il est resté à coté. Et là un deuxième enfant un peu plus grand est arrivé. Il a poussé Lucas qui est tombé sur les fesses, je regardais de loin mais je ne suis pas intervenue. Puis il a à nouveau poussé Lucas pour le coucher, lui a arraché son chapeau et l'a roué de coups avec son râteau! Je suis intervenue, malheureusement très agressivement, mais j'ai été tellement choquée d'une telle violence chez un enfant de 4 ans que je n'ai pu contenir ma colère! Mon fils hurlant dans mes bras, ma colère était à son comble!

Depuis je ne cesse d'y penser.Je ne suis pas sure de retourner au parc. Ça me fait du mal de voir Lucas vouloir jouer avec tous ces enfants qui le rejettent. De le voir prendre des coups sans qu'aucun parent ne s'en soucie! Oui parce que bien sur quand je suis intervenue, la mère ou le père de cet enfant n'est pas venu! Ni pour défendre son gosse, ni pour lui dire de s'excuser!!! Ça me dépasse je dois dire! Je ne sais pas c'est la moindre des choses! Souvent Lucas essaie de pousser l'enfant qui est sur le jeu qu'il convoite. J'interviens toujours en lui expliquant que pour le moment il est pris, et qu'il y a d'autres jeux. Que quand il sera libre il pourra jouer. Enfin je ne sais pas, tu fais un gosse c'est pour l'assumer jusqu'au bout!

J'ai d'autant plus de mal avec le rejet de mon fils, que ma plus grande peur c'est de ne pas être aimée. J'en fais toujours des tonnes pour qu'on m'accepte et qu'on m'aime. C'est fatiguant... C'est un sentiment que je déteste et je n'aimerais pas que mon fils vivent avec ce sentiment de ne jamais être à la hauteur de l'autre. J'aimerais qu'il est confiance en lui. Mais que faire. Le rejet fait parti de la vie....

Je vous rassure, il n'est pas rejeté à chaque fois, heureusement! Mais c'est vrai que cette fois là au parc j'ai eu de la peine. Je pense même, en étant complètement honnête que c'est moi qui ai eu le plus de peine, parce que lui continue à courir vers le premier enfant qu'il voit. Mais je me dis :
      Est ce qu'à force de voir les autres enfants refuser de jouer avec lui il ne va pas se sentir rejeté?
      Est ce que j'ai fait le bon choix de ne pas l'avoir mis en garderie?
      Est ce que je fais le bon choix de vouloir lui faire l'école à la maison?
      Est ce que je ne vais pas en faire un enfant en marge?

Toutes ces questions me trottent dans la tête et me minent le moral. Lucas n'est pas malheureux, loin de là! Mais dans l'avenir qu'en sera t'il? J'ai peur de lui faire découvrir ce monde de violence qui me déplaît. Les bagarres entre enfants ont toujours existé vous me direz, mais j'avoue qu'avec une telle agressivité de la part d'un enfant et un tel je m'en foutisme de la part des parents, je ne suis pas sure....
Comment préparer nos enfants à cette vie là? N'hésitez pas à partager vos expériences, et vos méthodes pour préparer vos petits bouts à la dure loi de la vie.